Histoire des îles St Pierre et Miquelon

2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

Histoire des îles St Pierre et Miquelon - 2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

1686 – 1713 – Habitants des îles

Barat, Claude. Recensement de 1691.

Beaucourt, M de. Commandant d’un détachement de 100 Canadiens, et d’autochtones Micmacs. Se rend à Plaisance.

Bertrand, Denis-François. Recensement de 1691.

Blondel, Nicolas. Recensement de 1691.

Bornys, Jean. Recensé en 1686

Belleorme, Jacques-Simon. Malouin qui s’établit aux îles Saint-Pierre du côté sud du Barachois. Il est nommé commandant de Saint-Pierre en 1694 par le gouveneur Brouillan. Il est un des plus grands exploitants de l’Archipel. En 1705, il emploie plus de 80 hommes pour la pêche de la morue. Sa soeur, demoiselle Du Boissimon, reste en France. Lors de l’attaque des Anglais de 1703 il négocie avec eux une rançon de 1200 écus. Une carte anonyme du XVII comporte une Pointe de Beller (Belleorme?) Une autre carte anonyme du XVII mentionne l’emplacement  du « petit réduit bati par le sieur beleorme » et de sa grave. Le plan indique la proximité d’une la chapelle et de nombreux chafauds et batiments.  De 1696 à 1707, un malouin, Jacques SIMON de Belorme, est dit  » commandant pour le Roi des îles de Saint Pierre ou lieux adjacents » ou  bien  » Lieutenant gouverneur à la Côte du Chapeau Rouge » . Ce chétif commandement l’occupait moins que diverses affaires commerciales pour la défense desquelles il était représenté à Saint Malo par sa soeur Françoise SIMON, demoiselle du Bois(2).
[2] Archives d’ille et Vilaine, Amirauté de St Malo, B, 40, 51 et 56.J  SIMON de Belorme, épousa à St Malo le 12 juillet 1700 Marie-Hélène-Eugénie PORée dont il eût deux filles, nées en 1700 et 1701. Il mourût à St Malo , à l’âge de 71 ans et y fut inhumé le 6 décembre 1729 (Paris, Jallobert, « Inventaire des registres paroissiaux de St Malo », T III,p 391).Simon de Belorme était un capitaine marchand.En 1685 il commandait « la Marie », de St Malo. A son retour de St Domingue, il fut poursuivi pour avoir introduit du tabac en fraude (Archives d’Ille et Vilaine, B, ,juridiction ordinaire de St Malo, liasse des procédures de novembre 1685).
Source : Bourde de La Rogerie, « St Pierre & Miquelon, des origines à 1778 », dans « Le Pays de Granville », Mortain, 1937, p 65.

Bruslat, Pierre. Recensement de 1691.

Chevallier Françoise, femme, de Durand, Gabriel, et leur deux fils et une fille. Recensement de 1691.

Comuer, Simone femme de Spar, Jean et leur fils. Recensement de 1691.

Corbin du Rocher, François  (capitaine de navire malouin). Breton recensé à Saint-Pierre en 1679.

Cotard, Guillaume. Recensement de 1691.

Desmarais, sa femme, 5 fils, 2 filles. Recensement de 1711.

Denis, Père Joseph. Prêtre Récollet de Plaisance. Prêtre de l’ordre des Récollets de la province de Saint-Denis. Reste dans la colonie plus longtemps que le Père Sixte le Tac. Supplie la Cour en 1690 d’envoyer des secours aux habitants de Plaisance.

Duclos de Saint-Malo. 1690

Durand, Gabriel  (dit la Montagne). Breton recensé à Saint-Pierre en 1679. Recensement de 1691.

Dumas de Saint-Malo. 1690

Dutoy de Neubourg. 1690

Duval, Père Raymond. Prêtre de l’ordre des Récollets de la province de Bretagne, supérieur de la mission de Terre-Neuve de 1701 à 1713.

Ganne de Granville. 1690

Garnier de Malabry, René. Habitant de Saint-Pierre à l’époque de Simon de Belleorme. Breton recensé à Saint-Pierre en 1679.

Groserie, Jean Bertran. Recensé en 1686

Hoguerie, de la. Habitant de Saint-Pierre à l’époque de Simon de Belleorme.

Huguen, Père Hilarion. Prêtre de l’ordre des Récollets de la province de Bretagne, supérieur de la mission de Terre-Neuve de 1701 à 1713.

Kersaudy, Jean. Breton recensé à Saint-Pierre en 1679.

La Chênaie de Saint-Malo. 1690

Lacroix-le-Dauphin.  Recensement de 1711.

Lafosse. Commandant de Saint-Pierre, nommé par Brouillan en 1693. Blessé après une altercation avec des officiers malouins. Il sera encore à Saint-Pierre en 1711. Lafosse, sa femme, 1 fils, 1 fille. Recensement de 1711.

Lapussinais. Recensement de 1711.

La Villepichard de Saint-Malo. 1690

Lebreton de Saint-Malo. Ingénieur, aux ordres de Brouillan, qui examine la possibilité de fortifier Saint-Pierre à la fin du XVIIe siècle.

Le Grand, Pierre. Recensé en 1686

Lemauquet, Benjamin. Recensé en 1686

le Roy, Denys. Recensement de 1691.

Le Tourneur, Léonard. Recensement de 1691.

Liçaurdi (Lizardie), Juanes de, Capitaine d’Adam de Chibau. Fréquente le Petit-Havre, au sud de Saint-Pierre.

Lossois, sa femme, 1 fils, 1 fille. Recensement de 1711.

Lucas, Charles. Recensé en 1686 et 1711.

Manquet, Jean le. Recensé en 1686

Mare, Mre Pierre de la,  « pretre, baschelier en théologie ». Recensé en 1686

Mauduit, Père Charles. Prêtre de l’ordre des Récollets de la province de Bretagne, supérieur de la mission de Terre-Neuve de 1701 à 1713.

Nadeau, Charles. Pilote de Saint-Pierre et Miquelon lors de la restitution de 1763.

Parisis de Neubourg. 1690

Paquiau, Bernadine femme de le Roy, Denys et deux filles. Recensement de 1691.

Pasqueau, Jean. Breton recensé à Saint-Pierre en 1679. Pacqueau, Jean. Recensé en 1686. Paquiau, Jean et sa femme. Recensement de 1691.

Polet, Pierre. Recensé en 1686

Pusinaye, sieur de. Armateur de Saint-Malo.

Raoul, Père Gratien. Prêtre de l’ordre des Récollets de la province de Bretagne, supérieur de la mission de Terre-Neuve de 1701 à 1713.

Joseph de Mombenton de Saint-Ovide de Brouillant. Neuveu du gouverneur Brouillan, enseigne commande un petit détachement militaire à Saint-Pierre. Il sera gouverneur de l’Ile Royale à la mort de Costebelle en 1717. Il prendra sa retraite en 1728.

Sevin, Pierre. Recensé en 1686

Sourdeval, Sébastien Le Gonard de. Commandant de Saint-Pierre nommé par le roi le 1er mars 1702. Gentilhomme normand. Il se rendit à Plaisance pour passer ensuite à Saint-Pierre en juillet. Calme les différents entre les capitaines et les habitants. Il fortifue un petit « réduit » avec des pierres à chaux qui avait été construit par un habitant (Belleorme?). Prévenu d’une attaque anglaise, il se prépare, mobilise les habitants. L’attaque durera du 11 septembre au 7 octobre 1702. Il capitule, sauvant les maisons, la chapelle de l’île et 60 chaloupes. Il fit face avec 25 fusils, à plusieurs frégates de 60 canons, et un détachement de 400 soldats britanniques. Les anglais reviendront l’année suivante en juillet. Il sera rapellé à Plaisance sur ordre de Subercase pour organiser une offensive contre Saint-Jean en 1704. Il quittera Saint-Pierre pour repasser en France en 1709. Il mourra le 9 mars 1710.

Spar, Jean. Recensement de 1691.

Taverner, William. Captaine anglais, inspecteur de Terre-Neuve, informe le roi Georges que tous les français qui se trouvaient dans la colonie avaient prêté serment au roi d’Angleterre. Il dressera la carte de Saint-Pierre qui sera publiée dans l’English Pilot. Il dit dans ses relations que 150 français étaient restés dans les îles, contrairement aux déclarations de Costebelle. Tous auraient prété serment au roi George Ier.

Tulon, Olivier. Vieil habitant de Saint-Pierre, molesté par des sujets britanniques (Weston, Cleeves et Burdell). Sa cargaison de morue pour Bilbao aurait été saisie par un certain Valier. Il aurait prêté serment au roi d’Angleterre le 20 juillet 1714.

Villedieu, Jean. Recensement de 1691.

Umbredanne, Marie. Recensée en 1686

  • Lise Lefebvre a dit :

    J’aimerais avoir des information sur la personne de Charles Castex DeDoming protestant la date d’immigration 4-18-1892, à rencontré sa femme à St-Pierre et Miquelon en 1892 (Mary Pittman).
    Il était mecanicien sur le bateau de peche Alexender enregistré à Copenhagen.
    Il serait ne en 1857

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.