Histoire des îles St Pierre et Miquelon

2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

Histoire des îles St Pierre et Miquelon - 2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

1521 – João Alvares Fagundes

« A terra que se dix ser ffirme que he des a demarcaçam de castella que parte da banda do sull com a nossa demarcaçam atee viir partir com a terra que os Corte Reaes descobrion que hee da banda do norte aas tres ilhas na baya d’Auguada na costa de nordeste e sudueste e as ilhas a que poz nome Fagundas sam estas, a saber- Sam Joan e San Pedro e Samta Ana e Sonto Antonio, e as ilhas do arcepelleguo de Sam panteliom com a ilha de pitiguoem e a ilhas do arcepelleguo das onze mill virgeens. E a ilha de Santa Cruz que esta no pee do banco. E outra ilha que se chama tanbem de Santa Ana que foy vista et non apadroada. » – Vianna le 22 Mai 1521

Source : Harrise, Henry. Discovery of North America, pp. 180-181. Amsterdam 1892.

Faguendes, José Alvarez  [Joao Alvares Fagundes]: Navigateur et armateur Portugais établi dans le petit village de pêche de Viana do Castelano près de la frontière de Galicie. Il éprouva un grand intérêt pour l’Ile de la Morue (Terre Neuve), et s’embarqua pour une expédition en 1520. Il y découvrit avec Terre Neuve, de nombreuses îles, les Iles de la Madeleine, l’Ile St Paul (au large du Cap Breton), L’Ile du Sable, les Iles Pingouin et Burgeo, ainsi que l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

Ces Terres lui furent ensuite données par le Roi Manuel de Portugal. En 1521 ou au plus tard en 1525, il se chargea d’organiser une colonisation de la Nouvelle Écosse, un projet qui échoua à cause du manque d’échanges avec la mère patrie, et l’hostilité des indigènes.

Vers 1600, tous les noms géographiques que Faguendes avait donné, disparurent définitivement des mappemondes, y compris celui des Onze Mille Vierges qu’il attribua à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon. C’est au plus tard en 1520 que le Portugais José Alvarez Faguendes aborda les côtes de Saint-Pierre et de Miquelon. Lors d’un voyage d’exploration vers les côtes Nord du continent, Faguendes aborda les côtes de la Nouvelle-Ecosse, le Golfe de St Laurent et la côte Sud de Terre Neuve.

A son retour au Portugal il reçut du roi Manuel (Dom Manoel) du Portugal le don de ses découvertes le 13 mars 1521. Un seul document témoigne de ce fait. Cette copie de document d’une authenticité indiscutable fut rédigée devant un notaire de la ville Portugaise de Vianna le 22 Mai 1521.

Mot-Clé : , , , , , ,
  • Marc Cormier a dit :

    – onze myll virgès, 1520 ou 1521, Miller ou Reinel .
    – onze mil virgines, 1527, Maggiolo .
    – xì virgìs, 1534, Gaspar Viegas .
    – as X iges, 1535, ille Verte; Jan Rotz .
    – XI Virgines, 1541, Santa Cruz extrait de l’Islario .
    – onsemil vogines, 1544, Sebastian Cabot .
    – xim vierges, ye verde, 1546, Desceliers .
    – Onze mil virgines, 1546, Freire
    – onze myl virgenes, 1550, D. Gutierrez .
    – Isle St pierre, les Vierges, 1555-56, Guillaume le Testu .
    – Onze mil virgines, 1562, D Guttierez fils.
    – Y Fagunda, 1564, Ortelius.
    – As Virgines, 1593, Claesz-Plancius

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.