Histoire des îles St Pierre et Miquelon

2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

Histoire des îles St Pierre et Miquelon - 2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

1863 – Le naufrage de la goélette Arnon

Sur la carte des naufrages publiée par l’IGN, il est indiqué que la goélette « Arnou » s’échoua au Cap Blanc de Miquelon le 8 juin 1863, les Éphémérides ont aussi enregistré ce naufrage mais attribuent une nationalité anglaise au bâtiment.

Grâce aux archives de l’Agence Commerciale des États-Unis à Saint-Pierre il est possible de compléter le dossier des naufrages de notre Archipel, voici ce que révèlent les microfiches du département d’état américain au sujet de cette géolette :

L’Arnon était commandée par le capitaine F. H. Small et appartenait à P Townsend de Boston conjointement avec d’autres intéressés à East Port dans le Maine, à New York et à Plaisance. A son bord se trouvait trente cinq passagers et une cargaison de provisions ainsi que du matériel pour une mine. Le navire fut perdu mais l’équipage et les passagers furent tous sauvés.

Le Consul américain Frecker fit alors acheminer les passagers sur Plaisance à bord d’un navire anglais aux frais de la compagnie minière « Placentia Bay Lead Company » qui avait affrété le navire. L’équipage fut dirigé vers les autorités américaines présentes à Sydney au Cap Breton.

Pour compléter le dossier, sachez que la Placentia Bay Lead Company fit faillite deux ans plus tard et vendit ses passifs à une autre compagnie américaine.

Sources :  Despatches From U.S. Consuls in St. Pierre and Miquelon, 1850-1906. T487, RG059

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.