Histoire des îles St Pierre et Miquelon

2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

Histoire des îles St Pierre et Miquelon - 2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

1693 – 1763 : Commandants de la colonie

  1. 1693 Simon de Bell(e)orme
  2. 1702 – 17.. Baron de Sourdeval
  3. 17.. – 10 février 1763 Baron de Sourdeval

Belleorme, Jacques-Simon . Malouin qui s’établit aux îles Saint-Pierre du côté sud du Barachois. Il est nommé commandant de Saint-Pierre en 1694 par le gouveneur Brouillan. Il est un des plus grands exploitants de l’Archipel. En 1705, il emploie plus de 80 hommes pour la pêche de la morue. Sa soeur, demoiselle Du Boissimon, reste en France. Lors de l’attaque des Anglais de 1703 il négocie avec eux une rançon de 1200 écus. Une carte anonyme du XVII comporte une Pointe de Beller (Belleorme?) Une autre carte anonyme du XVII mentionne l’emplacement  du “petit réduit bati par le sieur beleorme” et de sa grave. Le plan indique la proximité d’une la chapelle et de nombreux chafauds et batiments.  De 1696 à 1707, un malouin, Jacques SIMON de Belorme, est dit ” commandant pour le Roi des îles de Saint Pierre ou lieux adjacents” ou  bien ” Lieutenant gouverneur à la Côte du Chapeau Rouge” . Ce chétif commandement l’occupait moins que diverses affaires commerciales pour la défense desquelles il était représenté à Saint Malo par sa soeur Françoise SIMON, demoiselle du Bois(2).
[2] Archives d’ille et Vilaine, Amirauté de St Malo, B, 40, 51 et 56. J  SIMON de Belorme, épousa à St Malo le 12 juillet 1700 Marie-Hélène-Eugénie PORée dont il eût deux filles, nées en 1700 et 1701. Il mourût à St Malo , à l’âge de 71 ans et y fut inhumé le 6 décembre 1729 (Paris, Jallobert, “Inventaire des registres paroissiaux de St Malo”, T III,p 391).Simon de Belorme était un capitaine marchand.En 1685 il commandait “la Marie”, de St Malo. A son retour de St Domingue, il fut poursuivi pour avoir introduit du tabac en fraude (Archives d’Ille et Vilaine, B, ,juridiction ordinaire de St Malo, liasse des procédures de novembre 1685).
Source : Bourde de La Rogerie, “St Pierre & Miquelon, des origines à 1778″, dans “Le Pays de Granville”, Mortain, 1937, p 65.

Sourdeval, Sébastien Le Gonard de. Commandant de Saint-Pierre nommé par le roi le 1er mars 1702. Gentilhomme normand. Il se rendit à Plaisance pour passer ensuite à Saint-Pierre en juillet. Calme les différents entre les capitaines et les habitants. Il fortifue un petit “réduit” avec des pierres à chaux qui avait été construit par un habitant (Belleorme?). Prévenu d’une attaque anglaise, il se prépare, mobilise les habitants. L’attaque durera du 11 septembre au 7 octobre 1702. Il capitule, sauvant les maisons, la chapelle de l’île et 60 chaloupes. Il fit face avec 25 fusils, à plusieurs frégates de 60 canons, et un détachement de 400 soldats britanniques. Les anglais reviendront l’année suivante en juillet. Il sera rapellé à Plaisance sur ordre de Subercase pour organiser une offensive contre Saint-Jean en 1704. Il quittera Saint-Pierre pour repasser en France en 1709. Il mourra le 9 mars 1710.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.