Histoire des îles St Pierre et Miquelon

2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

Histoire des îles St Pierre et Miquelon - 2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

1771 – 1772 : Voyage fait par ordre du roi, de Verdun de la Crenne, de Borda, Pingré

Voyage fait par ordre du roi en 1771 et 1772, Volume 1

Mr de Verdun de la Crenne, Lieutenant des Vaisseaux du Roi, commandant la Frégate la Fore; de l’Académie de la Marine établie à Brest;
Le Chevalier de Borda, Lieutenant des Vaisseaux du Roi, de l’Académie Royale des Sciencs & de celle de Marine;
Et Alexandre Guy Pingré, Chancelier de Saint-Geneviève & de l’Université de Paris, Astronome-Géographe de la Marine, de l’Académie Royale des Sciences & de celle de Marine.

A PARIS
DE L’IMPRIMERIE ROYALE
M. DCCLXXVIII

Le 26 à huit heures du matin nous eûmes la première connoissance des îles de Saint Pierre & de Miquelon. Des calmes, des vents contraires, des brumes épaisses nous contrarièrent jusqu’au 28. Le froid étoit toujours sensible ; le thermomètre, à l’air libre, se tenoit entre 3 & 4 degrés de dilatation. Le 27 on plongea un thermomètre dans la mer ; on l’y laissa une demi heure, à la profondeur d’environ une brasse au dessous de la surface de l’eau lorsqu’on le retira il marquoit 3 degrés de dilatation. On le replongea à quatre vingts brasses de profondeur, il y descendit au terme de la congélation. Ayant mis le même thermomètre, quelques jours après dans l’estomac d une morue vivante, & l’ayant retiré au bout d’une demi heure on le trouva à 5 degrés & un cinquième de dilatation; un autre thermomètre, à l air libre, étoit au dessus de 11 degrés. Une autre fois le thermomètre dans l’estomac d’une morue vivante, est descendu à 2 degrés & plus de dilatation ; un autre thermomètre plongé au même instant dans la mer s’étant soutenu entre 4 & 5 degrés.

Le 28, à l’entrée du Port de Saint Pierre, le courant nous portoit contre les écueils voisins; nous étions en calme plat. Au bruit de quelques coups de canon, le Capitaine du Port vint nous joindre les bâtimens marchands nous envoyèrent leurs canots ; & à l’aide d’une douzaine de canots qui nous remorquèrent, nous entrâmes dans la baie; nous mouillâmes & affourchames Sud est quart est & Nord ouest quart ouest l’ancre du Sud est par 13 brasses, fond de fable gris, & l’ancre du Nord oueft par 9 brasses, même fond, ayant:

  • Le cap à l Aigle au N.E. ¼ N. 3d 15’ E.
  • Le milieu de l île MafTacre au S.O. ¼ S. 4.45. S .
  • Le bâton de Pavillon de la ville à l’O.S.O. 1.30 S.
  • Le ruisseau de l’Aiguade au N.O. ¼ O. 1.0. N.
  • Le rocher de Saint Pierre au N.E. ¼ E. o.o.
  • L île aux Pigeons à l’E 1.0. N.
  • La pointe du Nord de l île au Bours à l’E 3. 30. S.
  • La pointe du Nord de l île aux Chiens à l’E. ¼ S.E. 3. 15. E.
  • La pointe Sud oueft de la même île au S. ¼ S.O. 2. 45. O.
  • La tête de Galantry au S.S.O. 1.30. S.
  • L île aux Moules au S.O. 5.0. S.
  • Le tout du compas

L’île de Miquelon n’étoit autrefois qu’une seule île dont les deux parties étoient jointes par un isthme fort étroit; il n ya que peu d’années que la mer a mangé cet isthme & divisé Miquelon en deux îles, dont la plus boréale s’appelle la grande Miquelon; la petite Miquelon, qui est au Sud de la grande, est aussi appelée Langly par les Anglois.

Nous ne dirons rien de ces deux îles, nous ne pourrions que répéter ce qui en est dit dans la Relation du voyage que M. Cassini fils y a fait en 1768, à bord de l’Enjouée, pour vérifier la marche des montres marines de M le Roy. Les plans de ces îles, gravés entre les cartes du Dépôt, sont exacts; ils ont été levés avec beaucoup de foin par un Ingénieur Géographe.

Notre observatoire fut établi le 29 Mai à terre, sous un tente à l’entrée de la ville ou du village. Plusieurs hauteurs méridiennes, tant du Soleil que des Étoiles, prises les unes au Nord, les autres au Sud, nous ont donné 46d 46’ 30” pour latitude de notre observatoire. Quant à la longitude, nous l’avons conclue de 58d 37’ 8” à l’Oueft de Paris, d’après vingt-deux observations du lieu de la Lune, comparé à celui de l Étoile du cœur du Lion, dite Regulus, & calculé fur les dernières Tables de Mayer.

Le retard journalier de la montre marine No. 8, a été, à St Pierre de 3 secondes, n’ayant été au Cap que de 0”,63 : l’accélération journalière de la montre S fut trouvée de 9 secondes; elle n’étoit au Cap que de 2 secondes un quart.

Du mouvement de la montre No. 8, observé au Cap; nous aurions conclu la longitude de Saint Pierre de 58d 23’ 15”, & de celui de la montre S, 59d 2’ 5”, le miiieu 58d 43’ n’auroit pas beaucoup differé du résultat des observations de la Lune. En prenant pour chaque horloge un mouvement moyen entre ceux qui ont été observés au Cap & à Saint Pierre, on trouveroit pour longitude de Saint Pierre 58d 32’ 30” par la montre No. 8, & par la montre 58d 36’ 40”. Nous ne pouvons déterminer pour le présent jusqu’où a pu aller l’erreur de chaque horloge.

La longitude de Saint Pierre, telle que nous l’avons établie, est fondée sur de bonnes observations faites & calculées avec toute la précision possible; mais n’ayant pu obtenir jusqu’à présent d’autres bonnes observations de la Lune, faites le même jour sous quelque Méridien connu, & correspondantes aux nôtres, nous ignorons quelle pouvoit être alors l’erreur des Tables de Mayer. L’erreur de ces Tables est quelquefois d’une minute en longitude, & une minute d’erreur sur la longitude de la Lune, occasionne environ un demi degré d’erreur sur les longitudes terreftres qu on conclut des obfèrvations de ce Satellite. Nous nous en tiendrons cependant à la longitude de Saint Pierre déterminée ci-dessus; nous n’avons, pour le présent, aucune raison qui puisse nous engager à la diminuer plutôt qu à l’augmenter; & nous présumons d’ailleurs, d’après les résultats fournis par les montres, & d’après l’examen de leur marche depuis l’île de Saint Pierre jusqu’en Islande que si nous nous trouvons dans la suite obligés de rectifier cette longitude ce ne fera que d’un petit nombre de minutes. Des relèvemens que nous avons faits tant avant d’arriver à Saint Pierre qu’après notre départ de cette île nous avons conclu que la pointe Nord de Saint Pierre est par 46d 48’ 45” de latitude.

Le 31 Mai & le 1er Juin, il y eut la nuit deux aurores boréales fort vives, & le 3 Juin une autre beaucoup plus faible toutes les trois fixes, sans aucun jet.

Latitude, Longitude
La pointe Sud-est, ou Tète de Galantry 46d 45’ 40” 58d 36’0”
Le cap à l’Aigle 46d 47’ 40” 58. 35. 30.
Le cap Miquelon 47.7.0. 58.47.50.
Le cap Langley 46.46.20 58.50.0
L’île verte 46.52.50 58.32.6
La pointe de la Méline 46.56.8. 58.26.0.
Le Capeau-rouge 46.49.50 58.13.10.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.