1956 – Sciences et Voyages n° 131, Novembre

A 20 kilomètres au large de la côte sud de Terre-Neuve, un groupe de petites îles balayées par le vent de l’Atlantique accroche dans l’Océan ses contreforts de granit sous le martèlement des vagues. Là vivent quelque 5 000 descendants des premiers immigrants, Bretons, Normands, Basques, qui colonisèrent le pays au XVIIe siècle. Lors des guerres que se livrèrent au siècle suivant Français et Anglais pour la domination du nouveau monde, Saint-Pierre et Miquelon changèrent plusieurs fois de main. C’est par le traité de Paris, en 1814, que la France s’en assura la possession définitive.

Lire la suite [pdf]

Marc Albert Cormier

Marc Albert Cormier est originaire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Passionné par l'histoire de son archipel natal, il a consacré d'importants moyens à la mise sur pied de ce projet d'encyclopédie virtuelle et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.