Les tribulations de l’abbé François-Paul Ardilier, aumônier du roi aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon

Les tribulations de l’abbé François-Paul Ardilier, aumônier du roi aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon, agriculteur émérite en Périgord – Francis A. BODDART – Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord – Tome CXL – Année 2013

Plusieurs auteurs ont signalé des épisodes de la vie de l’abbé François-Paul Ardilier sans parfois bien établir d’où il venait et ce qu’il était devenu. Jésuite, il fut révoqué après la condamnation de la Compagnie de Jésus. Missionnaire quatre ans et demi à Miquelon, où il fonda l’église Notre-Dame-des-Ardilliers, il fut réexpédié en métropole sur ordre de l’abbé de l’Isle-Dieu au profi t des spiritains. Parent d’émigré et accusé d’être réfractaire, il fut traduit en 1794 devant le Tribunal criminel et révolutionnaire de la Dordogne. Passionné d’agriculture, il exploita dans la région d’Excideuil plusieurs domaines en s’employant à aider les plus pauvres par le travail. Retiré à Limoges auprès de la famille Pétiniaud de Jourgnac, il reçut le titre de chanoine honoraire de la cathédrale. 250 ans après sa fondation, l’église de Miquelon conserve toujours le souvenir du père Ardilier. Lire la suite [PDF] …

 

Marc Albert Cormier

Marc Albert Cormier est originaire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Passionné par l'histoire de son archipel natal, il a consacré d'importants moyens à la mise sur pied de ce projet d'encyclopédie virtuelle et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.