1947 : Photo-Journal de Montréal

La vie est rude, mais l’accueil est bon à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon.
Par Godfroy Marin.

L’ARCHIPEL se compose principalement de trois îles : Saint-Pierre, Miquelon et l’île aux
Marins, donnant une superficie de quelques 90 milles carrés, et réunissant une population
d’environ 4.500 habitants. C’est le dernier bastion du vaste empire français d’Amérique.
Longtemps réputé pour ses activités de contrebande, Saint-Pierre n’a plus que de nombreux
hangars déserts comme vestiges de l’époque lucrative du bootlegging. Aujourd’hui, les
occupations des Saint-Pierrais et des Miquelonnais, descendants de Basques et de Normands se
limitent surtout à la pêche, le commerce, la petite culture, le fonctionnarisme d’Etat et l’industrie
du renard. Lire la suite …

Marc Albert Cormier

Marc Albert Cormier est originaire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Passionné par l'histoire de son archipel natal, il a consacré d'importants moyens à la mise sur pied de ce projet d'encyclopédie virtuelle et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.