Histoire des îles St Pierre et Miquelon

2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

Histoire des îles St Pierre et Miquelon - 2900 documents: traités, cartographie, toponymie, archives, sources primaires, études, recherches, éphémérides.

1888 – 1889 : Affaire Néel

  • 1938 : Un meurtre à l’île-aux-Chiens (1) – Le crime commis fin de décembre 1888 à l’île-aux-Chiens ne fut pas un assassinat comme la légende s’en est accréditée dans la Colonie, car il n’y eut ni préméditation, ni guet-apens, mais un meurtre accompagné de vol qualifié. Voici d’ailleurs les faits tels qu’ils résultent de l’information judiciaire.
  • 1938 : Un meurtre à l’île-aux-Chiens (2) – Les gendarmes Dangla et Bonnaud se rendirent immédiatement chez le père Coupard; mais à part certains dégâts insignifiants, tels un bris de carreau, ne remarquaient rien d’anormal, la cabane était vide. Ils crurent ses habitants partis pour la chasse au gibier de mer. Les constatations des agents de l’autorité avaient été trop hâtives; car les dégâts étaient au contraire assez importants, ainsi qu’on le verra dans la suite.
  • 1938 : Un meurtre à l’île-aux-Chiens (3) – L’instruction de cette affaire menée rapidement permettait au Tribunal criminel de se réunir en session la mardi 6 février 1889. Les débats durèrent deux jours.
  • 1938 : Un meurtre à l’île-aux-Chiens (4) – La guillotine arrivait à St-Pierre le 22 août. C’était une vieille machine datant presque du début de son invention. Ne disait-on pas qu’elle avait servi à l’exécution de la malheureuse reine Marie-Anoinette. Il n’y manquait que la plate-forme avec sa demi-douzaine de marches.
  • 1938 : Un meurtre à l’île-aux-Chiens (5) – Et nous voilà enfin au matin de l’exécution. Un soleil radieux, après trois semaines de brume intense va éclairer la scène tragique. La plus grande partie de la population est sur pied. Néel dira à son réveil au petit jour qu’il a entendu toute la nuit pas mal de gens circuler dans la rue Carpillet et causant à assez haute voix (sa cellule en effet n’est séparée de cette rue que par une cour très étroite qui protège un mur de trois mètres de hauteur à peine), et déclare que ce bruit anormal « ne lui disait rien de bon ». Il venait à peine de s’endormir lorsqu’on l’avait réveillé. Il était en effet 3h1/2 lorsque MM. Caperon, Procureur de la République, Seigfriedt, greffier, R.P. Cadoret, désigné comme aumônier par le Préfet apostolique et Sigrist, concierge de la prison, pénétrèrent dans la cellule du condamné.
Mot-Clé :
  • septier a dit :

    En 1992, la guillotine qui servit à l’exécution de Néel était encore entreposée (démontée) dans le sous-sol de la préfecture à Saint Pierre et la lame conservée dans le grenier du bâtiment hébergeant le groupe de commandement de la compagnie de gendarmerie.
    Y sont-ils encore ?

  • Marc Cormier a dit :

    Et non! La guillotine est maintenant entreposée publiquement au musée de l’ARCHE de Saint-Pierre.

  • Marie-Catherine BEARDEN a dit :

    Bonjour !
    Il y a quelques mois j’avais pu trouver dans votre site le rapport du tribunal du crime de décembre 1888 à l’Ile-aux-chiens. Je n’arrive plus à trouver le document. tout ce que je trouve c’est un document reproduit par « Bois de Justice, histoirc replicas ». Pourrais-je demander si quelqu’un de vous pouvait me diriger vers ce document qui retrace les faits du point de vue juridique.
    Merci beaucoup d’avance,
    Marie-Catherine Bearden

  • LIGNEAU GERARD a dit :

    Bonsoir

    Je recherche des renseignements sur la perte de la goelette  » EMMELINE » ayant quitté SAINT PIERRE le 11 Avril 1891; perdu corps et bien

    Mon grand oncle Gicquel Mathurin né le 9 Novembre 1871 a PLENEUF inscrit a SAINT BRIEUC était a bord.

    Je recherche tous renseignements sur ce navire , equipage; proprietaire

    Part avance je vous remercie

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs requis marqués avec *

*

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.