Sept ans au pays de la morue par Georges de Saint-Cybars

stcybarsJournal des Voyages ET DES AVENTURES DE TERRE ET DE MER
SEPT ANS AU PAYS DE LA MORUE Par GEORGES DE SAINT-CYBARS

Départ de Cherbourg pour les iles Saint-Pierre et Miquelon. – Les brouillards de l’Atlantique. – Sauvés par une baleine. – Arrivée du Lynx à Saint-Pierre.
Dans la matinée du 24 janvier 187.., le docteur Georges V… se promenait sur le quai désert de Cherbourg, où, depuis la veille, régnait une violente tempête. Le ciel était bas et gris ; le vent, qui soufflait par rafales, soulevait la mer en montagnes ; la grande digue de Napoléon disparaissait par instants sous les lames énormes qui se brisaient à ses pieds ; dans le port, les vaisseaux ballottés par une forte houle, chassaient sur leurs ancres. Notre promeneur solitaire, dont une pluie fine et froide fouettait le visage, tout en pénétrant ses vêtements, semblait prendre plaisir à considérer ce tumulte des éléments ; il ne s’interrompait dans sa marche que pour examiner, de temps à autre, une baleinière faisant force de rames vers la ville. Aussitôt l’accostage de l’embarcation, un lieutenant de vaisseau sautait à terre pour s’éloigner rapidement ; mais cet officier, en croisant au passage le docteur, s’arrêta court.

Lire la suite [format PDF] – Retranscription par Roger Etcheberry

Marc Albert Cormier

Marc Albert Cormier est originaire des îles Saint-Pierre et Miquelon. Passionné par l'histoire de son archipel natal, il a consacré d'importants moyens à la mise sur pied de ce projet d'encyclopédie virtuelle et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.